ecrimagetv

EcrimageTV
EcrimageTV
Aller au contenu
Le nouveau film de EcrimageTV


Angela Bonavita
est née en Italie, à Naples en 1958.
Elle obtient le diplôme de Peinture de l’Académie des Beaux-Arts de Rome.
En 1966 elle s’installe à Paris et obtient le Master d’Arts Plastique à la Faculté de Paris-8.
En 2008, elle suit les cours de dessin et peinture d’après modèle à l’Académie des Beaux-Arts de Séville.
Actuellement, elle vit et travaille entre Paris, Turin et Naples.
Elle dirige l’Atelier de Peinture « Arts Brut » du Centre Alternative Plein Ciel, Paris 20
Elle expose en France, en Italie et en Espagne
dans plusieurs Galeries et manifestations culturelles.
La Peinture de Angela Bonavita brouille les frontières entre réalisme et expressionnisme
« Pour créer j’ai besoin de faire  surgir l’essence de ma mémoire émotionnelle faites de désirs et  d’impulsions. Depuis toujours la peinture a été pour moi le moyen  d’exprimer mes passions… »

Ismaïl Yildirim
peintre et sculpteur. D’origine  turque, il s’installe en France en 1982 et travaille depuis dans son  atelier à Paris, dans le quartier populaire de Belleville.
Dans son œuvre, il poursuit inlassablement son interrogation sur la  nature de l’homme. Les visages doubles ou triples dans sa peinture,  multiples dans sa sculpture, reflètent ses ambivalences et ses  contradictions.
Les couleurs essentielles sont celles, lumineuses, du plateau  d’Anatolie : bleus sourds des crépuscules d’été, ocres sauvages, rouges  sanglants des étés brûlés de soleil ou obscurcis par les orages. Le  trait souvent véhément, parfois apaisé, transmet l’élan vital, la  passion libertaire.
Chaque œuvre dépouille le regard de l’anecdote et exacerbe le pouvoir de suggestion.



Brigitte Valin

Brigitte Valin modèle avec passion l’argile et la cire, dans un jeu de miroir transitoire et sensuel avec les modèles nus qu’elle représente et donne à voir.
Elle crée de tout son corps, l’âme au corps. De l’esprit de ses mains naît une œuvre qui parle de vie et de mort aux sens, à l’esprit et à l’âme : œuvre sereine-tourmentée, précaire-durable, structurée-jaillissante, intime-universelle, toute en tensions paradoxales.
L’unité de son œuvre, terre, cire ou bronze, c’est la prééminence du charnel et la corporéité affirmée ; la souplesse et la grâce des postures, surgies du magma organique, incarnées, et dont le mouvement continue de s’accomplir pour un instant d’éternité.


Ricky Ford
Ricky Ford est un saxophoniste américain de jazz. Il est notamment connu pour ses collaborations avec Charles Mingus et Abdullah Ibrahim. Imprégné par des influences et des collaborations variées, son style intègre souvent des composantes du jazz modal ou du bebop.
C'est également un peintre inventif et exigeant

Natalie Miel
Née en 1962 à la Mure. Elève de Jean Bertholle à l'Académie de St Roch, elle est diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux- Arts de Paris. Depuis 1991, elle expose régulièrement ses oeuvres à Paris, Nantes, Marseille, Bordeaux, Saint Paul de Vence mais aussi à Berouth ( Galerie Alice Mogabgab), aux Etats Unis ( Danielle Peleg Gallery, Michigan) Corée, Istanbul. Récompensée par le prix Nouffard en 1987, elle est présente dans les salons parisiens les plus importants. ..." Quand Natalie Miel peint, elle peint sa peinture. Peu à peu, les êtres et les choses se dégagent d'eux mêmes, ils s'extraient d'une réalité figée pour figurer le tableau. ...Le tableau est ouverture. Ces désordres sont raffinés, ces objets injustifiés, ces espaces colorés à la saveur du jour, ces contours modestes distillent une douce euphorie. Notre réalité personnelle s'en trouve modifiée... ... Le tableau de Natalie Miel n'instaure pas une réalité fugitive, il consacre une permanence. " Max Fullenbaum



Jacques Brown
James Jacques Brown est né le à Paris. Sa mère, Béatrice Brown, était anglaise et femme de ménage pour des particuliers, les époux Latouche. Son père, James William Harle, était un soldat américain. James-Jacques Brown fait des études juridiques et obtient une licence en droit à l’École libre des sciences politiques et devient fonctionnaire au ministère des Finances de 1942 à 1945. À cette époque, il fait la connaissance d’Édith qui deviendra sa femme ; ils auront trois enfants : Frédéric, Caroline et Thomas. Après la Libération, il se lance dans une carrière artistique.
Dès 1952, il participe à tous les Salons de la jeune sculpture mais aussi au Salon de mai en 1958, 1960, 1963, 1964 et 1965, et au Salon des réalités nouvelles. En 1958 et 1959, la galerie Rodolphe Stadler à Paris lui organise deux expositions personnelles2. Et l'année suivante, la galerie Mayer de New York présentait un ensemble de ses œuvres.  Les critiques sont impressionnés par son travail et le considèrent comme l’un des pionniers de la nouvelle figuration.
Il met un terme à son activité artistique à la fin des années 1980, avant de disparaître en 1991.
Created with WebSite X5
Retourner au contenu